Landrecies

Il était une fois une bibliothèque...

Comme promis nous continuons notre petite tournée dans les bibliothèques. En ce joli mois d’avril, nous nous sommes rendus à Landrecies…

2017-04-04 11.12.36
 

La médiatrice : bonjour Martine, merci de me consacrer un petit moment pour cette rencontre.

Martine B : contente de vous recevoir


La médiatrice : dites-moi, depuis quand existe votre bibliothèque et de qui dépendez-vous ?

Martine B : au départ il existait un groupe appelé « l’atelier du petit curieux ». Il se trouvait au centre social, ici juste à côté. Puis, la municipalité a décidé de créer une bibliothèque qui a ouvert en octobre 1994. Elle fait +/- 400m2. Je suis arrivée ici en 1996. Nous sommes 2 employés à 3/4 temps. 1 à 2 fois par semaine, un agent administratif de la mairie vient nous aider pour recouvrir les ouvrages etc...


La médiatrice : comment se constitue cette bibliothèque ?

Martine B : le rez-de-chaussée est réservé au public adulte, on y trouve notamment les BD adultes et les romans en gros caractères. Puis, au 1er étage, c’est la partie ados-jeunes adultes. Au 3ème étage se trouve la zone des tout-petits (0-5 ans). Avec une petite zone de travail pour les plus studieux.


La médiatrice : que pensez-vous de cette installation ?

Martine B : c’est vrai que c’est très grand, mais la structure vieillit et parfois n’est plus trop adaptée :  il y a trop d’ouvertures et plus suffisamment de murs pour laisser de la place aux rayonnages, de la chaleur montante etc...Elle demanderait à être actualisée.


La médiatrice : combien comptez-vous d’abonnés ?

Martine B : 802 emprunteurs actifs, c’est-à dire qui viennent emprunter régulièrement, dont +/- 574 venant du Pays de Mormal.


La médiatrice : effectivement, ce n’est pas mal. Avez-vous des temps forts que vous partagez avec ce public ?

Martine B : oui, nous avons 2 moments incontournables. D’abord le concours d’orthographe qui se déroule chaque année en mars durant la semaine de la langue française et de la francophonie. Cet évènement a lieu depuis 13 ans et a beaucoup de succès. Cette année, nous avons eu 52 participants dont 7 juniors. Nous offrons des ouvrages aux adultes gagnants et des bons-cadeaux aux enfants.


La médiatrice : vous participez également à Bibliothèques en fête, anciennement appelé « Lire en fête », pouvez-vous m’en dire quelques mots ?

Martine B : oui, cet évènement touche également la population. Cette année, en plus de l’atelier que vous nous proposez, je prépare une exposition sur le thème de la machine à vapeur, car la thématique est la science.

La médiatrice : la machine à vapeur...pourquoi ce thème spécifique ?

Martine B : d’abord parce que ça m’intéresse, et que je peux trouver et récolter de nombreux documents et archives par le biais de mon entourage. Mais aussi pour rappeler l’importance de l’existence de gares sur le territoire. J’aimerais compléter cette exposition par un spectacle : un récit scientifique sur Denis Papin, qui fait partie des inventeurs de la machine à vapeur.


La médiatrice : très beau programme en tout cas. Faites-vous L’heure du conte ?

Martine B : je l’ai fait pendant quelques années, mais ça ne fonctionne pas très bien. De ce fait, depuis octobre 2016, nous avons instauré une « pause créative ». Il s’agit d’un moment de partage ou chacun peut parler de ses passions et les démontrer, partager les gestes. Pour plus de convivialité, j’aimerais développer une petite cafétéria au sein de la bibliothèque.


La médiatrice : une sorte de « bar à lire » en fait, cela se développe pas mal dans la région. Je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur Valenciennes.

Martine B : merci pour l’idée ! Nous essayons également de sortir de la bibliothèque et d’aider les personnes en difficulté. Avec l’aide du Conseil Municipal Jeune, nous allons développer le portage de livres à domicile.


La médiatrice : comment allez-vous communiquer sur ce sujet ?

Martine B : par le biais de quotidiens comme la Voix du Nord ou l’Observateur, puis dans le journal communal...Peut être aurons-nous également des flyers à distribuer, c’est encore à voir.


La médiatrice : et au niveau scolaire ?

Martine B : nous faisons de l’accueil de classes et participons également aux NAP.


La médiatrice : comment procédez-vous ?

Martine B : pour les NAP, c’est 2 après-midi par semaine de 15h30 à 16h30. Au départ, nous préparions des ateliers sur les jeux de mots, mais cela ne touchait pas trop les enfants. Ils devenaient turbulents et n’écoutaient pas. Ils avaient en fait besoin d’autre chose, de moins scolaire. On en est arrivées à faire des ateliers manuels comme le tricotin par exemple. Et durant l’accueil de classes en bibliothèque, les enfants sont accompagnés de leur professeur et choisissent chacun un ouvrage qu’ils gardent pendant 1 mois. Pour les maternelles, souvent la maitresse lit des histoires aux enfants.


La médiatrice : merci pour toutes ces informations. Avant de terminer, je voulais vous parler un peu de nos nouveaux outils qui pourraient vous intéresser comme notre catalogue de médiation. En effet, nous avons ressorti 6 expositions sur des thématiques comme les fortifications, la guerre 14-18, mais aussi la forêt de Mormal, les légendes du territoire, les anciens métiers ou encore le développement durable. L’année dernière nous avons créé un tapis d’éveil pour les tout-petits . Il s'agit de la carte du territoire et de ses spécificités : la faune, la flore, les communes, le patrimoine etc… Cette année, nous avons commandé à l’association de couture de Bavay un tapis sur le thème de la forêt de Mormal. Souhaiteriez-vous recevoir les informations à ce sujet ?

Martine B : oui bien sûr

La médiatrice : très bien Martine. Je vous remercie et vous dis à très bientôt ! Et merci pour le café :)



 

MEDIATHEQUE DE LANDRECIES
Martine Bersillon ou Fabienne TROUILLEZ
Place du 84ème R.I.
59550 LANDRECIES

Tel : 03.27.77.13.08 
@ : culture@landrecies.fr